lundi 18 août 2014

DIY : FABRIQUER SOI-MÊME SES SERVIETTES HYGIÉNIQUES LAVABLES (photos pas à pas)


Mesdames, ce sujet vous concerne. Messieurs, vous aussi, quand même, un peu.

J'aimerais vous parler aujourd'hui de quelque chose différent de la cuisine, mais qui reste en rapport avec l'idée derrière ce blog : vivre de manière plus verte, plus respectueuse de l'environnement, des animaux et des Hommes. C'était le cas pour mon premier article de la Vie en vert, et ça l'est aussi pour le deuxième. Ces articles répondent à une nécessité, et il me semble important de le partager avec vous. Nous allons aborder aujourd'hui le vaste sujet des protections intimes féminines.


Saviez vous qu'une femme jette, en moyenne, 10 000-15 000 serviettes hygiéniques/tampons dans sa vie ? Selon les calculs de Mlle Pigut, cela reviendrait jusqu'à 1000€ pour 10 ans... Sans compter l'impact écologique, puisque ces protections mettent 500 ans à se dégrader.

Différentes solutions s'offrent alors aux femmes souhaitant changer : la cup, dont je ne vous parlerai pas ici (mais vous pouvez lire des articles à ce sujet ici et ), et les serviettes lavables.


Les deux ont leurs avantages, mais, pour l'instant, j'utilise ces dernières en attendant de maîtriser la cup. J'en ai d'abord entendu parler par la géniale Pauline (Jeune Idiote), dans son article à ce sujet.

Elles sont :
  • absorbantes. Contrairement aux idées reçues, les serviettes lavables ne fuient pas.
  • confortables. Elles n'ont plus rien à voir avec celles de votre grand mère ! Leur forme et les matériaux utilisés sont évolué, ce qui les rend agréables à porter.
  • saines. Faites à partir de matériaux naturels et sans agents de blanchissement, on évite beaucoup de produits pétrochimiques/nocifs, et ainsi les mycoses, problèmes d'infections, allergies...
  • sans odeur. Oui ! Elles sont constituées de fibres naturelles qui 'respirent', et ce qui évite la formation d'odeurs désagréables. Contrairement aux serviettes jetables synthétiques, il n'y a pas de macération. (à votre avis, pourquoi les serviettes jetables anti-odeurs existent-elles ?)
Finalement, si vous fabriquez vous-mêmes vos serviettes, vous pouvez les personnaliser à votre envie ! Ainsi, vous avez le choix pour la capacité d'absorption de votre serviette, sa taille, sa couleur, ses motifs... Et quel plaisir de faire les choses soi-même ! Vous pouvez les fabriquer à partir de matériaux recyclés : ces serviettes ne vous coûteront presque rien.

Pour ce qui est du lavage, vous pouvez soit les laver à la main, à l'eau froide ou tiède, soit à la machine (attention cependant à utiliser une lessive pas trop 'cra-cra' ! ) . Avant de les jeter dans le tambour, pensez à les rincer, voire à les tremper dans un peu d'eau pour ne pas que le sang sèche.


Pour réaliser ces serviettes, le mieux est d'utiliser une machine à coudre, sinon vous allez y passer des heures. Si vous n'en avez pas, empruntez-en une à votre voisin-e/maman/grand-mère/tante... , elle n'a pas besoin d'être sophistiquée !

Cet article paraît peut être un peu long, mais je vous assure que ces serviettes sont très faciles à réaliser (et c'est une nullos de la couture qui parle).

Pour rendre ces serviettes étanches, j'ai utilisé du Polyuréthane laminé (PUL). Celui-ci est utilisé dans les serviettes lavables du commerce et les couches lavables pour bébé. Il peut s'acheter en ligne ou en magasin de tissu.

Vous aurez besoin :
D'une vieille serviette de bain ou d'un morceau (taille à définir plus tard)
D'un morceau de tissu Jersey (ou d'un T-shirt), de PUL et de tissu calicot, de même taille (à définir plus tard également)
De fil + aiguilles
Une machine à coudre
De ciseaux
D'un bouton pression , parties mâle et femelle
D'un crayon
Des patrons (ci après) + carton/papier journal/...

Vous pouvez choisir d'utiliser des tissus bio si vous le souhaitez. Ici, les matériaux utilisés sont de récupération, et ne sont pas bio, mais ont été lavés de très nombreuses fois ! J'ai récupéré une vieille serviette de toilette, des chutes de tissu et un T-shirt troué et rétréci. Cependant, prenez bien soin de choisir des fibres naturelles telles que le lin, chanvre, coton.

La découpe

Commencez par définir la quantité de tissu nécessaire. Je vous propose trois types de serviettes ici : protège slips, serviettes 'de jour' et serviettes 'de nuit'.
Pour le protège-slip, il vous faudra trois rectangles de 25x22 cm par serviette. Un de jersey, un autre de calicot et le dernier de PUL. Pour celle 'de jour', les dimensions sont 31x27cm, et 37x24 pour celle de nuit.

Pour la partie absorbante, il vous faudra un rectangle de 16x6 pour le protège slip, 19x7 pour celle de jour et 26x7 pour la nuit.

Imprimez puis découpez le patron (ICI) nécessaire : protège slip (1), jour (2), nuit (3).
Si vous le souhaitez, reportez le sur un autre support tel que du carton.


Posez le patron A sur l'un de vos trois plus grands rectangles, tracez le contour et découpez. Faites de même pour les deux autres grands rectangles.
Placez sur l'envers des pièces découpées, au centre, le patron C, puis tracez autour. NE DÉCOUPEZ PAS !


Puis tracez/découpez la serviette à l'aide du patron B pour la partie absorbante (petit rectangle).


Notes :  - pour le protège slip, un rectangle de serviette sera suffisant.
Pour la serviette de jour, 2-3 seront nécessaires, en fonction de votre flux.
Pour celle de nuit, j'en ai utilisé 3, mais vous pouvez en mettre 2,4,5,...

             - Pour éviter que votre tissu s'effiloche, il est important de les surfiler.
Il ne sera nécessaire de le faire que pour le-s rectangle-s de serviette.
Pour celles qui ne savent pas comment surfiler, regardez ici.


 
La couture

Si nécessaire, cousez maintenant vos rectangles de serviette ensemble, en vous aidant d'épingles pour les maintenir.


Cousez ce-s rectangle-s au centre du tissu Jersey : le tour du rectangle, puis une bande verticale au milieu.


Superposez votre tissu Jersey et votre tissu calicot à l'envers : le coté avec le rectangle de serviettes et l'envers du tissu calicot doivent être à l'extérieur. (vous devez voir les marques du patron C). Positionnez le PUL sur le calicot, face imperméable face à vous. Fixez avec des épingles, puis cousez ensemble sur la ligne tracée du patron C.

ATTENTION : ne cousez pas sur tout le tour ! Laissez un trou pour pouvoir retourner le tissu.


La finalisation

Égalisez le tour en laissant 1cm de marge  Taillez des dents tout autour.


Retournez la serviette dedans-dehors.

Fermez l'ouverture par laquelle vous l'avez retourné, à la main ou à la machine.

Finir en surfilant tout le tour pour solidifier la serviette et la rendre plus esthétique et pratique.


Cousez les pression à la main : la partie mâle sur la face intérieure d'une des languettes et la partie femelle sur la face extérieure de l'autre languette.


C'est terminé !


 
Que vous choisissiez d'utiliser une cup ou des serviettes lavables, vous avancerez.
En ce qui concerne les serviettes, certain-e-s voient cela comme un retour en arrière. Pour être honnête, ce n'est pas du tout mon avis. Premièrement, nous avons maintenant des machines à laver, nous ne sommes plus obligé-e-s de laver notre linge à la main.
Deuxièmement, je préfère laver mes serviettes - à a main ou non - que d'être dépendante du supermarché qui vend les protections jetables et de l'industrie en amont. Je sais d'où elles proviennent, ce qu'elles contiennent, et en plus de faire une grosse faveur pour mon porte monnaie, je participe à la protection de l'environnement et de NOTRE santé !
Finalement, je me sens beaucoup mieux depuis que j'utilise les serviettes lavables. Je me suis rendue compte que le sang n'est pas sale et qu'il ne sent pas, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire. Je me sens moins 'vulnérable' et j'ai appris à me connaître mieux.



Qu'en pensez-vous ? Utilisez-vous des protections intimes écologiques ? Si oui, lesquelles et pourquoi ? Sinon, pour quelles raisons ? Qu'est ce qui vous rebute ?

120 commentaires :

  1. Bravo pour ton article très bien fait !
    Pour ma part, ça fait maintenant des mois (peut être même un an) que j'utilise la cup, auparavant j'utilisais des tampons depuis presque mes première règles donc je n'ai pas eu de soucis d'adaptation.
    J'ai décidé de changer suite à la vision d'une vidéo qui expliquait les méfaits sur l'environnement et tout ce que ça impliquait au niveau des déchets, de l'argent jeté par les fenêtres et aussi des conséquences sur la peau etc.
    Comme tu le dis, le sang ça n'est pas sale, c'est fou cette manière dont les publicités nous font croire qu'il l'est à coup de lingettes hygiéniques, de serviettes qui sentent bon, de pubs qui te disent que les règles t'empêchent d'être "proches des gens", etc. ça fait partie de nous c'est comme la transpiration, l'air qu'on expire, ce sont les bactéries et champignons qui donnent des odeurs, rien d'autre.
    J'espère que ton article permettra à certaines d'ouvrir les yeux pour confectionner leurs serviettes jetables si elles non plus ne sont pas prêtes à passer à la cup.
    C'est déjà un grand pas que de se rendre compte de la portée de nos actes même les plus infimes comme les protections périodiques.
    Merci Gaëlle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gwenaëlle !
      Pour tout te dire, je rêve (oui...) d'arriver à utiliser cette cup, mais comme je ne me suis jamais servie de tampons, j'ai un peu de mal. Bon, je n'ai essayé que 4-5 fois, mais je vais y arriver !! ;-)
      Et les pubs, ces pubs... Je bondis hors de ma chaise dès que j'en vois une maintenant, ça m'énerve tellement qu'on puisse dire des idioties pareilles pour de l'argent. Les femmes ne sont plus maîtresses de leur corps, on les 'déshumanise' un peu plus comme ça, ça me met hors de moi.
      Je te rejoins tout à fait, c'est ce qu'il y a de plus naturel, et rendre ça sale, c'est dire que la nature est sale. Je ne suis pas vraiment sûre que ce soit le bon raisonnement ;-)
      En tout cas, tout changement est bon à prendre, je pense.
      Merci à toi Gwen, merci pour ton partage !


      Supprimer
    2. Bonjour, je me permets d'intervenir au sujet des cup. Personnellement c'est ce que j'utilise depuis déjà plusieurs années. après la naissance de ma fille, j'ai dû changer pour une taille plus grande (hum, bah oui...) et ne retrouvant pas facilement la marque de ma 1ère cup (magasin ayant fermé pdt ma grossesse), j'ai acheté une autre marque. et je peux vous assurer que d'une marque à l'autre, c'est très différent (forme sensiblement différente, pas les mêmes composants, etc). Bref, je ne supportais pas la nouvelle et j'ai dû fouiller le net pour retrouver un distributeur de l'autre marque. Bref, tout ça pour vous dire que si vous avez des difficultés avec une marque, n'hésitez pas à essayer une autre!

      Supprimer
    3. Bonjour, super tuto je vais essayer ! Je suis à la cup depuis quelques années maintenant mais les 2ers jours de règle il y a toujours 3 gouttes qui tombent dans la culotte, le protège slip réutilisable ce sera parfait !!
      Et pour la cup, lorsque j'ai du mal à la mettre et bien je me fais un petit plaisir manuel juste suffisant pour lubrifier les parois et détendre les muscles (bon il faut être chez soi au calme ça va sans dire) : elle passe de suite mieux !

      Supprimer
  2. Tes serviettes sont toutes jolies !
    Si je n'avais pas déjà adopté la cup je me serais aussitôt attelée à la tâche. Oh et puis finalement, je vais peut-être quand même essayer d'en coudre, juste pour le plaisir... ;-)

    En plus tes photos sont très pédagogiques !

    J'espère que tu recevras bien mon commentaire, je ne sais pas ce qui se passe mais c'est pareil sur le blog de Cél, ils s'évaporent à chaque fois dans la nature... :-/

    Marine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marine !
      Haha, je dois sortir la machine à coudre une fois par an, c'était pour ça cette fois ;-) Je serai ravie que tu essayes, surtout si tu as déjà une cup !
      Bon, je suis impatiente de trouver le 'truc' pour enfin réussir à l'utiliser !

      Je suis désolée pour les commentaires 'disparus'... Il a fonctionné ici en tout cas.

      Supprimer
    2. Oh quoi quoi quoi? Marine, je suis désolée que tu aies essayé de commenter sans succès! J'espère que tu ne te décourageras pas et que tu reviendras quand même me voir! Les Grands Caprices de l'Informatique m'étonneront toujours! J'en suis navrée!

      Supprimer
  3. Moi j'ai opté pour la cup, il y a 7 ans déjà (découvert au Québec) et je ne regrette en aucun cas !
    Mais merci pour cette petite alternative aux trucs industriels pas écologique du tout !

    RépondreSupprimer
  4. Encore un fois... bravo et merci à toi Gaëlle. Ton article est super et me donne envie de me confectionner une serviette lavable hihi :D
    Pour ma part, j'ai adopté la cup cette année et ça a changé ma vie... j'avais peur d'être un peu dégoutée, d'avoir du mal. Les premiers jours ont été un peu épiques mais j'ai très vite appris à la positionner correctement. Et sincèrement, j'oublie que j'ai mes règles quand je la porte... pas de serviette qui irrite, ni de tampon qui assèche... un vrai bonheur !
    Cela m'a aussi marquée de pouvoir "mesurer" ce qui sortait de mon corps, j'ai appris à mieux le connaitre. Je ne suis pas dégoutée par le sang et je suis fière d'avoir passé ce cap :)
    Seul bémol... la coupe menstruelle est en silicone...
    En tout cas, je te remercie encore de partager tous ça avec nous.
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maha ! Haha, je suis contente que l'article te donne envie d'en fabriquer une !
      Bon, vous me faites toutes rêver avec vos cups... J'espère que je comprendrai bientôt le 'truc' pour l'utiliser ! (en attendant, je suis contente avec mes serviettes fleuries ;-) )

      C'est vrai que d'utiliser des alternatives plus écolo permettent de se comprendre un peu mieux. J'imagine que la cup est le mieux, mais j'ai déjà beaucoup 'appris' avec ces serviettes : le sang n'est plus le 'truc' soit-disant sale qu'on nous présente dans les pubs, et, accessoirement, il n'y a pas besoin de serviettes anti-odeurs !

      Merci pour ton partage également !

      Supprimer
  5. Ton tutoriel est TOP ! Bravo ! Je suis adepte de la cup, mais j'apprécie toujours d'avoir une serviette 'de secours' quand la nature décide de me prendre au dépourvu en milieu de journée ;)
    Et puis ce sera l'occasion d'apprendre à me servir d'une machine à coudre, parce que le fait main c'est génial, et que c'est un pas de plus vers l'autonomie :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lucie ! C'est exactement ce que je me disais, la cup est pratique quand ça arrive chez soi, mais quand on est à l'extérieur, c'est un peu plus compliqué...
      En tout cas, c'est l'occasion pour se servir d'une machine à coudre, ce sont les 'bases' ici, et c'est vraiment simple à réaliser ;-) Et c'est tellement gratifiant de faire les choses soi-même !

      Supprimer
  6. moi j'ai opté pour les serviettes lavables, après avoir testé la cup pendant plusieurs cycles, en alternance avec des SL. Je me suis rendu compte que la cup n'était pas pour moi (je dois être une des rares à l'avoir testée sans l'adopter hihi) : placée correctement, je n'avais aucune fuite, mais au bout de quelques heures je commencais à sentir son effet ventouse. Ce n'était pas dérangeant à l'extrême, mais un peu perturbant quand même.

    J'en suis donc restée à mes SL, avec au bout de quelques cycles une belle surprise et un gros bonus que j'en ai retiré par rapport à la cup : j'ai commencé à "sentir" mon flux, càd que j'identifie une petite "gêne" au niveau du col de l'utérus qui me prévient que je dois aller aux toilettes pour laisser le flux des règles sortir... Eh oui, je me suis rendu compte que le sang ne sort pas en continu, mais par à-coups, et que le corps nous prévient quand il a besoin d'éliminer. Le "signal" est subtil, mais en s'écoutant bien quelle satisfaction cela apporte ! Avec cette technique, je n'ai plus que qq gouttes sur mes SL en tout sur les journées de flux le plus abondant ! (si je ne suis pas coincée en réunion pendant 3h au boulot, bien sûr.. ^^).

    Avec la cup, c'est un aspect que j'aurais certainement loupé...

    J'ai fait qq recherches sur le net après coup et j'ai constaté qu'il y a de plus en plus de femmes qui s'entraînent à cette technique.. qui avoisine pour moi la technique de l'hygiène naturelle infantile pour se passer des couches pour les bébés.

    en tout cas, je ne suis pas prête de changer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, c'est un des premiers retours 'négatifs' que je lis sur la cup ! En même temps, c'est normal, personne n'est pareil et chacun a ses préférences.

      Et j'ai remarqué exactement le même 'sentiment' de 'gêne' ! Avant, je ne sentais rien... C'est pour cela que les SL m'ont aussi permis de me connaître mieux, comprendre comment ça 'fonctionne', comprendre qu'on puisse être maîtresses de nous même, et que les pubs nous enlèvent cette petite partie de nous, cette partie qui nous permet de se sentir à l'aise dans notre corps.

      J'avais entendu parler de cette façon de se 'retenir' jusqu'au moment où on va aux toilettes, mais je n'y avais jamais prêté beaucoup d'attention. Et puis, finalement, c'est un peu ce que je fais ^^.
      En tout cas, je n'étais pas au courant qu'on appliquait aussi cela pour les bébés, je vais me renseigner !

      Merci pour ton partage très intéressant, Little !

      Supprimer
    2. Bonjour, merci pour ce tuto, je vais m'y mettre. Pour la cup, j'ai testé trois marques, mais je ne m'y fait pas du tout. J'ai 41 ans et des règles qui commencent à devenir un peu moins gérables...Mais depuis deux ans j'ai changé beaucoup de choses dans notre façon de vivre, et ces serviettes maison, c'est géniales! (j'ai deux filles à la maison).

      Supprimer
  7. top idée ou alors on peut réutiliser les inserts des couches de nos bambins non? ils sont déjà au bon format.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lily ! Alors, je ne m'y connais pas beaucoup en couches pour bébés, mais s'ils sont au bon format, ça devrait le faire !

      Supprimer
  8. Génial ce tuto, merci beaucoup beaucoup! Il faut que je me trouve une machine à coudre maintenant :D
    Et tu as tout à fait raison, c'est un sacré gaspillage toutes les protections jetables...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Illyaria ! J'espère que tu en trouveras une facilement, c'est la partie la plus difficile ;-)

      Supprimer
  9. J'adore ce genre d'initiative ! J'ai une question cependant : j'ai un stérilet en cuivre qui me provoque des règles assez abondantes, si je mets 4-5 couches ds une serviette de nuit ça ne fuira pas non plus ? Je suis comme toi j'ai encore bcp de mal avec la cup. Et en plus je fais des allergies de contact aux serviettes qu'on trouve dans tous les supermarchés. Je dois acheter une marque écologique que je ne trouve pas partout, bref c'est une vraie galère et si tu me dis que ça marche aussi pour les flux abondants je suis prête à me mettre à la couture ! Merci pour ton article en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Liliane ! Je suis presque certaine que 4-5 couches devraient suffire. Cependant je te conseillerai de réaliser une serviette pour essayer, et si ça fuit, tu peux ajouter des couches, ou sinon utiliser un autre tissu absorbant (différentes idées ici : http://www.tizebre-a-roulettes.com/autour-des-tissus/les-absorbants/ ).
      J'espère qu'elles te conviendront, et t'éviteront tes problèmes actuels :-)

      Supprimer
  10. Tout d'abord merci pour cet article ! J'ai une petite question bête : les serviettes ne sont-elles pas trop épaisses (plusieurs rectangles) et sont-elles plutôt invisibles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sandrine ! Les serviettes ne sont pas trop épaisses, pas plus que celles du commerce en tout cas. Cependant, on attache les languettes en dehors de la culotte, donc elles ne sont pas invisibles (comme les serviettes jetables avec des languettes, en fait).

      Supprimer
  11. Hé bien décidément je n'arrête pas de voir des articles sur la cup en ce moment! Mais comme toi, je ne suis pas très fan de ce genre de protection... Par contre cela fait un moment que j'envisage de faire mes serviettes lavables! J'aurais une grande question, est ce que tu arrives a bien les nettoyer? J'ai peur qu'il reste des tâches du coup... Mais je pense bien que je vais me lancer, au moins pour essayer ;) Super article en tout cas! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ! J'espère que cet article te permettra de sauter la pas :-)
      Pour le nettoyage, c'est beaucoup plus simple que ça en a l'air. Je dois passer 4-5 minutes pour chaque serviette environ (à la main), il suffit juste de bien rincer.
      Pendant ma période, je les lave à la main car on ne fait pas assez de tournées de machine à laver, et, quand mes règles sont terminées, je les passe à la machine. Et elles ne se tâchent pas, non :-)

      Supprimer
    2. on peut changer la serviette lavable au bout de combien de temp au maxi , si on a pas des regle abondante, et je dois en avoir cmb a peu pres par cycle

      Supprimer
    3. Je te dirais environ à la meme fréquence que tu change tes serviettes jetables. Ceci dit, ça dépend de la capacité de tes serviettes lavables. Dans mes jours "standards" j'utilise 3 serviettes régulières + 1 nuit.

      Donc pour mon cycle total, je dirais que j'utilise en moyenne 10 serviettes régulières, 2-3 de nuit et quelques protèges dessous. Par contre, je n'en possède pas autant et je les lave le soir en revenant du travail et je les sèche dans la sécheuse.

      Supprimer
  12. Très bon tuto! Et si vous n'avez pas le temps, vous pouvez toujours aller faire un tour "Dans ma culotte" : https://www.facebook.com/dansmaculotte. On a commencé en mode DIY et maintenant on a créé notre startup Made in France! Les accessoires de culottes rigolos et beaux pour bien vivre ses règles! Et les petites tailles peuvent être utilisées en complément des CUP en cas de pertes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Et merci de m'avoir fait découvrir votre page :-)

      Supprimer
  13. C'est chouette,moi je me sens salle avec des serviettes,j'ai une mooncup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je me sentais 'sale' aussi, mais avant, avec les serviettes jetables. Les cup sont très bien aussi ;-)

      Supprimer
  14. Ah voilà quelque chose qui m'intéresse ! Je ne sais pas si je vais me lancer à les faire moi même, mais les serviettes lavables me trottent dans la tête depuis un moment.
    Avant je mettais des tampons, et puis un jour mon corps n'en a plus voulu, alors je suis passée aux serviettes. J'ai essayé la cup, mais ça ne me convient pas, un peu comme les tampons, mon corps n'en veux pas j'ai l'impression.
    Alors serviettes.
    Mais serviettes lavables ça serait quand même vachement mieux pour la planète et pour moi aussi. Par contre, question pratique : avec une serviette, je ne "tiens" pas la journée : comment on fait pour transporter celle qui a déjà recueilli une partie du flux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était ma hantise au début, le temps que je trouve THE astuce : il suffit de la plier en trois, tel qu'on trouve les serviettes jetables dans leur emballage. Autrement dit, on replie le tiers du haut vers le bas, le tiers du bas par dessus (ou l'inverse, selon l'humeur du moment ;) ), et on ferme le bouton pression par dessus le tout. Ca donne un tout petit carré à la fin, qu'on peut glisser dans la poche de son jean par ex. J'espère que c'est assez clair, dur d'expliquer sans mettre de photo ;)

      Supprimer
    2. Je ne peux que te conseiller les serviettes lavables, ça change la vie (qu'elles soient achetées ou faites 'maison' ;-) )
      Pour transporter celles qui ont servi, il suffit de les plier : il faut rabattre les deux bouts au centre, l'un sur l'autre, puis fermer grâce au bouton-pression. Je ne sais pas si c'est compréhensible, je vais ajouter une photo à l'article.
      Merci en tout cas :-)

      Supprimer
    3. Je me posais exactement la même question. Je suis à la cup, donc je ne compte pas utiliser principalement des serviettes lavables ; mais il m'arrive d'avoir des fuites la nuit quand mon flux est vraiment important et que je dors longtemps, et comme je ne peux même pas envisager de re-porter des serviettes jetables (c'est irritant, ça pue (d'ailleurs ce phénomène olfactif m'intrigue au plus haut point) ET c'est blanchi au chlore, miam ♥), je songeais à m'en coudre quelques une. Mais j'ai quelques inquiétudes / questions, je me permets de faire chier le monde avec. =) J'ai une grande expérience de la tâche de sang, et j'ai franchement du mal à comprendre comment vous faites pour laver parfaitement une serviette. Je me posait exactement la même question à propos du transport, mais je me demande aussi si ça ne tâche pas quand on ne les met pas à tremper tout de suite (comme les draps, culottes, jeans, etc) ? Et puis ça serait surtout pour les porter quand je ne dors pas chez moi (je suis moins stressée quand ce sont mes draps à moi), et je me vois mal les mettre à tremper / les laver / les mettre à sécher dans les salles de bain de mes amis ou de mes grands parents. (Et je sais de quoi je parle, avec mon expérience imbattable de la fuite, j'ai déjà lavé des culottes dans des salles de bain étrangères, et c'était franchement gênant et pas pratique.) Du coup : comment ça se gère en "voyage" ?

      Supprimer
    4. Bonjour,
      et merci pour ce tuto : je suis adepte des serviettes lavables.J'ai acheté les premières puis j'en ai fait 3-4 mais ça n'est pas terrible, il faut que je m'y remette. J'ai tenté la cup plusieurs fois mais je ne m'y fais pas...
      Pour les transporter, j'ai un petit sac en tissu (fait vite fait avec un rectangle de tissu de reste) dans lequel je mets le matin 2 ou 3 serviettes propres et une petite poche en plastique. Je pars au toilette avec mon petit sac, je plie ma serviette sale comme Little, puis je la mets dans la poche en plastique. Le soir je mets à tremper. Si je suis en week-end, je mets à tremper le lendemain, c'est un peu plus dur à laver mais ça va encore. Par contre, je n'ai pas de solution pour les voyages plus longs chez des gens chez lesquels il t'est difficile de mettre tout ça à tremper et sécher.
      Tu peux faire aussi un petit sac en PUL mais étant donné que c'est assez cher, je préfère le garder pour des serviettes et utiliser une poche en plastique ça peut être toujours la même, elle ne se salit pas vu que les serviettes sont pliées).
      J'espère que ça répond un peu à ta question.
      Essaie, tu verras c'est top confort ! Les fois où ça "tombe mal" je déteste reprendre des jetables !

      Supprimer
    5. Trèfle à cinq Feuilles : Je n'ai aucun problème avec le lavage. Pour être précise, je trouve que les laver à la machine laisse des taches, alors qu'à la main, non.
      Pour ce qui est des voyages, c'est vrai que ce n'est pas ce qui est de plus pratique. Quand c'est pour quelques jours, ça va en ayant un stock suffisant de serviettes propres : il suffit de plier les sales et les ranger. Mais quand ça dure une semaine ou plus et que tu ne peux pas les laver, je n'ai pas vraiment de solution... Excuse-moi !

      Supprimer
  15. Oh la la, mais qu'est-ce qu'il est super, ton article ! Tu me donnes presque envie d'abandonner la cup pour faire ces jolies serviettes ! ;-) Pas douée en couture, toi ? Non mais tu es folle, elles sont superbes, tes serviettes, et hyper bien finalisées ! Et puis, petit coup de cœur pour le tissu Liberty... ;-)
    (je suis désolée de ne pas t'avoir encore répondu, j'essaie de limiter beaucoup internet en ce moment, faute de quoi, je n'arriverais jamais à finir ma thèse ! mais je ne t'ai pas oubliée, je te promets... le grand départ est prévu pour quand ?)
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci beaucoup Ophélie !
      Haha, pour le tissu, c'est des chutes de chemisiers/shorts/jupes (oui!!!) que ma mère nous avait cousu quand on était plus 'petites'. Ils doivent avoir au moins 10 ans, le Liberty ne se démode pas ;-)
      Ne t'inquiète vraiment, vraiment pas pour le mail, je comprends parfaitement ! Bon courage pour la fin, je suis de tout cœur avec toi ! J'emménage demain, mais je pense revenir ici pour quelques jours, je repousse la date au maximum ;-)
      Bisous !

      Supprimer
  16. Super tuto, je n’ai pas de machine à coudre mais il donne envie de s'y mettre!
    J'utilise la cup depuis quelques mois, je te rassure, la 1ère fois je n'y suis pas arrivée et me suis dis que ça serait impossible et à force, maintenant, ça fonctionne bien. Cette expérience m'a également permis de mieux connaitre mon corps. Et je viens d'acheter des serviettes lavables plim ;)
    Et au prochain cycle, je vais tester de sentir mon flux pour avoir encore moins besoin de protection.
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'utilisation de la cup n'est qu'une question d'entraînement, je persévère toujours ;-) Merci à toi Pauline !

      Supprimer
  17. Super article et tuto! Pour une nullos en couture tu te débrouilles super bien (parole de couturière ;)) !

    De mon côté cela va fait 4 ans que je suis passée à cup, et pour rien au monde je ne reviendrai aux tampons ou aux serviettes (lavables ou non). C'est un véritable bonheur de ne la vider que le matin au lever et le soir avant d'aller se coucher comparer aux changements toutes les 3-4h des serviettes et tampons. Et puis c'est quand même beaucoup mieux au niveau écologique et économique ça c'est clair! Quand je vois le prix d'une cup et le prix d'un paquet de tampons/serviettes le choix est vite fait. Et au moins c'est naturel, pas de cochonneries chimiques.

    J'ai lu dans les autres commentaires que tu avais déjà essayé la cup mais que tu ne te sentais pas encore trop à l'aise avec. As-tu coupé la tige qui dépasse? Je sais que cela m'a beaucoup aidé, je la sentais moins une fois mise. Après c'est de l'entraînement pour la mettre correctement, il faut chopper la technique mais ça vient vite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlala, venant d'une couturière comme toi, ça me fait très, très plaisir, merci beaucoup ! ;-)

      Oui, la cup a beaucoup d'avantages, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je ne toucherai plus jamais à toutes les protections jetables du commerce, c'est certain !

      Pour la cup, ce n'est pas la tige qui me gêne mais la 'mise en place'... Il faut que je retente, je finirai bien par y arriver ;-)

      Supprimer
  18. Salut ! Eh bien, je suis contente d'être tombée sur ton article en une !
    Moi aussi j'utilise une cup, et après une légère panique la première fois, je crois que je l'ai adoptée pour de bon... plus question de revenir aux serviettes jetables ou aux tampons qui me paraissent maintenant dégueulasses. Alors que la première fois que j'ai eu ma cup sous les yeux avec mon sang dedans, je me suis dit : "c'est juste ça ? bon, c'est comme ça que fonctionne mon corps", et je l'ai ressenti comme une libération. Maintenant je me sens plus en confiance et plus forte, alors qu'avant je me sentais plus vulnérable pendant mes règles. Argument écologique mis à part (et il est très important aussi !), je trouve que ce changement de rapport au corps est une bonne motivation pour laisser tomber les protections jetables.
    Alors merci pour ton article, si un jour je change de protection je pense que j'irai vers les serviettes lavables !
    Laure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Laure !
      Oui, une fois que l'on a essayé d'autres protections, on n'a pas envie de retourner à celles jetables !
      La cup et les SL permettent vraiment de se connaître, et c'est tout à fait important. On n'a plus à regarder avec dégoût et ni à penser que c'est sale, parce qu'on voit bien que ça ne l'est pas.
      En plus, on sait ce que l'on fait !

      Supprimer
  19. C'est génial !! Et en plus elles sont trop belles !!!
    Récemment, j'ai lu des articles et vu une vidéo sur le flux menstruel libre ou instinctif : en gros, on peut contrôler, à l'aide de notre périnée, les écoulements de sang pour ne devoir qu'aller aux toilettes de temps en temps, sans porter de protection. J'ai essayé plusieurs fois, avec chaque fois plus de succès (aucune fuite la nuit, des journées franchement agréables), je n'ai pas pu continuer l'expérience vu que j'attends un petit bout, mais je crois que c'est quelque chose qui gagne à être connu.
    En tout cas ton article est vraiment chouette, et bravo pour ta mise à l'honneur qui me fait découvrir ton super blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Loïs !
      J'ai entendu parler de cette 'technique', mais je n'y ai pas prêté beaucoup d'attention. Mais en y réfléchissant, je me rends compte que c'est un peu ce que je fais ;-) Je pense que c'est très pratique, seulement il faut avoir des toilettes à disposition, ce qui n'est pas toujours évident quand on est en cours/au travail... Alors j'essaye de combiner les deux ;-)
      Je suis ravie que le blog te plaise - qu'il te soit nouveau ou pas ;-)

      Supprimer
  20. (en fait je suis vraiment une quiche parce que ... j'étais déjà abonnée à ton blog. J'en lis trop à la fois !)

    RépondreSupprimer
  21. Bravo pour cet article génial : très bien fait, les photos sont très claires.
    Ça donne envie de se lancer!
    Ma question cependant : étant donné que les serviettes ne sont pas autocollantes, est ce qu'elles tiennent bien en place?
    Elles ne bougent pas trop?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      Les serviettes tiennent très bien en place, oui, malgré le fait qu'elles ne soient pas autocollantes. Je n'ai jamais eu de problèmes de ce côté la !
      J'espère que tu te lanceras :-)

      Supprimer
  22. Je n'imagine pas un quart de seconde laver mes serviettes hygiéniques.

    Mais ce que je ne comprends pas, dans votre démarche écologique à la fois à l'auteure de cet article et aux différentes personnes qui interviennent en commentaires : si vous voulez arrêter d'utiliser des serviettes hygiéniques jetables car non recyclables et novices pour l'environnement, pourquoi vous ne prenez pas la pilule en continu pour tout simplement ne plus avoir vos menstruations ?
    Ca me semble être encore ce qu'il y a de + simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus simple et de moins sain! Ne pensez vous pas qu'il y a un souci à l'idée de ne plus avoir ses règles du tout? Les règles font partie du processus de fertilité et de fécondité des femmes, on ne peut pas simplement les "mettre de côté"! Et puis la pilule est, à mes yeux, le contraceptif le plus dévastateur, et vu que votre commentaire lance également le débat de la contraception, peut être notre jeune auteure s'y attaquera t elle bientot? En tout cas toutes mes félicitations pour ce blog, bonne continuation, au plaisir de te lire

      Supprimer
    2. Pensez-vous vraiment que 'prendre' des hormones, dans le simple but de ne plus avoir de menstruations - parce que vous ne vous voyez pas laver vos serviettes hygiéniques - est une solution ? Je ne vois pas en quoi il est dérangeant de les laver, vous êtes certainement persuadée que le sang est sale, ce qui n'est pas du tout le cas. Il existe également d'autres alternatives aux protections jetables, la cup par exemple, qui ne nécessitent pas d'être lavés comme les SL !

      Ainsi, avoir ses règles est 'mauvais' dans une démarche écologique ? Les règles sont ce qu'il y a de plus naturel, et l'écologisme est, justement, un mouvement qui recherche l'équilibre entre l'Homme et la nature, et un mode de vie qui tend à réduire les pollutions et destructions que l'Homme et son industrie engendre. Ne plus avoir de menstruations est donc contraire à cette démarche de par la philosophie de celle-ci, et également par tous les méfaits que la prise de contraceptifs hormonaux entraîne, que se soit sur l'environnement ou sur la femme elle-même.

      Donc, non, prendre la pilule dans une démarche soit-disant écolo n'est pas la solution.

      Supprimer
    3. Ah Gaëlle! Comme je suis d'accord avec Cél: la poésie coule de ton clavier ! =) Ton article est magnifique et tu as des doigts de fée <3
      Je soutiens ton avis ici. Le cycle menstruel est un indicateur de nos corps pour dire "Tout va bien ici, pas d'inquiétude!" et bien entendu il s'inscrit dans une processus biologique bien pensé qu'il serait dangereux d'interrompre. Auteur(e) anonyme, sache qu'il est fortement déconseillé de prolonger la prise de la pilule œstrogénique en dehors de ses fonctions. Nuire à sa santé pour se débarrasser d'une tâche que certains peuvent concevoir comme désagréable, voire sale, ça ne s'inscrit nullement dans la démarche écologique. En outre, sachez que la pilule œstrogénique pose des problèmes environnementaux importants: les résidus qui passent dans l'urine et se retrouvent dans les eaux de rivière seraient la cause du phénomène de féminisation des poissons. Les poissons mâles soumis à des doses de dérivés œstrogéniques - même assez faibles- voient leurs organes génitaux se modifier en organes "femelles", ou presque car si je me souviens bien des travaux de ma 1ère université, ils ne devenaient pas fonctionnels. Résultat: des poissons stériles et de moins en moins de mâles !
      Alors non, la pilule et l'écologie ne parlent pas forcément le même langage. Place à la curiosité, à la démarche de compréhension, en commençant par notre corps: ce sera un bon début ;-)

      Emi Pesch

      Supprimer
    4. Merci Emi, c'est trop gentil !
      Oui, pour avoir eu quelques problèmes avec mes menstruations, je peux t'assurer que j'ai sauté (de joie !) au plafond quand j'ai de nouveau eu un cycle régulier ;-) Alors prendre la pilule m'horrifie, comment savoir du coup si quelque chose ne va pas ?
      Merci pour ton bon sens et ta présence :-)

      Supprimer
  23. Merci pour ce post. J'ai opté pour les serviettes lavables il y a quelques mois mais je n'avais jamais pensé à les fabriquer moi-même - Ton tuto est super bien fait donc plus aucune raison de ne pas essayer. Dans le même registre, je me confectionne mes carrés démaquillant lavables - Tout doux et tellement plus respectueux de l'environnement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie que l'article te donne envie d'essayer de les fabriquer toi même :-)
      Oui, ma soeur a également fabriqué des cercles démaquillant lavables, et elle en est très ravie aussi ! La preuve qu'on peut se passer du jetable, tout en gardant le confort ;-)

      Supprimer
  24. Génial cet article ! Je voulais justement tenter de me faire des protèges slips car malgré le faites que j'utilise la cup, j'ai parfois quelques 'fuites' lors de l'extraction et de la remise en place de la cup qui forcément s'évacue à un moment.. Je vais tenter d'en faire :)

    RépondreSupprimer
  25. Pfff, tu es incroyable, tu le sais, ça?...
    Tout devient poétique avec toi... tout, même un sujet comme celui-ci, oh, non qu'il soit sale, ni tabou, mais avouons, ce n'est pas le plus élégant ou le plus délicat des sujets (tu promets un article sur la cuisine du printemps, tu vois, ce n'est pas pareil, quand même...) et paf, voilà, passé par le filtre BtB, c'est joli, c'est fin, cela prête à la rêverie, on a envie de s'assoir à cette table de bois, de prendre le temps de regarder sous toutes leurs subtiles coutures ces petites serviettes et de bavarder machine à coudre et contrôle de flux sans complexe.
    C'est assez fort, comme don, de proposer une version poétique d'à peu près tout ce qui te passe sous la main, tu le sais?
    Un jour, tu nous fera un article sur l'annuaire, et d'un seul coup d'un seul, il deviendra enjolivé de clairs-obscurs, poétiquement fleuri, digne d'être photographié en contre-jour, et nous nous dirons, bon sang, cette fille, elle peut aborder n'importe quoi, tout devient joli avec elle.
    <3


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Olala, Cél, que j'aime ta vision des choses <3 Merci, merci pour tout, tu es trop gentille ! Je te retourne tout, parce que tu exprimes exactement ce que j'ai envie de te dire à chaque article <3

      Supprimer
  26. Quand je lis ton article je me demande pourquoi je n'ai pas fait ça plutôt !
    Merci beaucoup pour ce pas à pas très bien illustré (je sais quoi faire ce we ^^)
    En tout cas ton blog est une vraie source d'inspiration je l'ai découvert il y a peu mais je vais revenir souvent :) (très jolies photos:)

    RépondreSupprimer
  27. Très belles images, très bien expliqué! ça donne envie d'en faire!

    J'utilise la cup mais je mets souvent un protège slip par sécurité, car il y a des petites fuites, peut être que je dois progresser en cup. Mais c'est génial tes serviettes!

    Je vais demander à mon homme à tout faire, de faire une série de serviette hygénique... et ça peut faire un petit cadeau pour éveiller les consciences!

    Bravo!

    RépondreSupprimer
  28. Merci pour cet article. Cela fait 9 ans que j'utilise la coupe menstruelle et de temps en temps les éponges Mensi. Je n'ai jamais aimé les serviettes, trop de mauvais souvenirs de fuites, donc, je n'ai pas tenté les serviettes lavables. Sauf parfois, après les accouchements, je prenais les inserts des couches lavables des bébés pour la nuit. Ta démarche est super !!! A suivre : les carrés à démaquiller, les mouchoirs en tissu, et les éponges et serpillères à la place du Sop*lin ?

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,

    J'utilise une diva cup depuis maintenant 4 ans et j'adore. Je l'ai conseillee a plein d'amies qui ne jurent maintenant que par elle et la conseille vraiment.

    Bises!

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour,
    Je suis très intéressée par cette réalisation, j'aimerais m'en confectionner ( j'en ai déjà achetée 4 déjà faites mais cela ne suffit pas... ). Si je comprend bien le tissu blanc c'est le Jersey, celui à fleurs le Calicot et le rectangle c'est la serviette mais je ne comprend pas où se place le PUL ? J'espère que j'ai pas loupé de lignes.. ! Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Alors je n'ai pas mis de photos lorsque j'ai cousu le PUL parce que ma batterie m'a lâchée à ce moment-là... Donc tu as tout bon pour les autres tissus. Le PUL, lui, se place entre le jersey et le calicot : lorsque tu couds tout ensemble, tu place le calicot côté imprimé et le jersey coté sans serviette l'un contre l'autre. Ensuite, tu mets le PUL côté imperméable sur le dessus sur le calicot côté non imprimé... J'espère que c'est clair ! En gros, il faut que, une fois la serviette mise dans le bon sens, le côté imperméable du PUL soit contre les serviettes. Bonne journée :-)

      Supprimer
    2. Merci de m'avoir répondu :). En faite du haut vers le bas : calicot, PUL côté imperméable vers le bas, rectangles de serviettes et Jersey. Mais pourquoi le PUL n'est pas après les serviettes, car c'est elles qui doivent absorber le plus de flux non ? Désolé de ses questions mais je ne voudrais pas me tromper, merci :)

      Supprimer
    3. je me pose les memes questions que toi, moi aussi je veux me lancer dans la réalisation.
      en toute logique selon ce tuto, à mon avis le jersey est sur le dessus et le caliquot en dessous (face fleurie contre le slip). ce qui me pose probleme car le jersey est blanc donc potentiellement "tachable". je pense reprendre ce tuto qui est super (merci à l'auteure) mais mettre le caliquot sur le dessus, puis serviette, jersey et en dessous PUL.
      je me trompe peut etre. qu'en pensez vous?

      Supprimer
  31. Bonjour. Moi aussi je suis passée aux protections lavables depuis 5 ans. J'ai essayé plusieurs modèles de cup (guidée par le site easycup où un super forum permet d'avoir des conseils) et ai adopté la lunacup et parfois la fleurcup (française et pas chère!!) alors que je n'avais jamais supporté de tampons. Lorsque je peux rester chez moi et m'offrir une journée calme à l'écoute de mes émotions, sensations, j'utilise des plims qui ressemblent à celles que tu réalises...
    Le passage aux protections lavable sm'est apparu une évidence , comme un pas de plus vers la cohérence après l'arrêt de la pilule. Et comme je voyage régulièrement à pied: dans mon sac à dos mieux vaux une cup qu'un paquet de serviette!! même si changer sa cup en bivouac peut donner lieu à des situations cocasses ;).
    Pour moi, c'est à la fois un acte écologique essentiel, mais aussi une façon d'accepter ma féminité et de lui faire toute la place.
    merci pour ce joli blog

    RépondreSupprimer
  32. J'ai aussi testé la couture pour les serviettes, mais j'ai vite laissé tomber, elles ne s'adaptent pas correctement a la colotte et glisse, en plus de ne pas avoir une bonne tenue dans le temps. Depuis j'ai trouvé tout plein de motif que j'adore trop http://www.biokime.com/serviettes-hygieniques-lavables.html et je fais mon stock tranquillement et au moins elles ne bougent pas, ni rien :)

    RépondreSupprimer
  33. pour moi c´est un retour à la préhistoire.....je me vois bien entre 2 reunions, aller changer ma "serviette lavable"....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous avoue que je ne saisis pas trop le problème... Quelle est la différence avec des serviettes jetables? Il faut aussi aller la changer régulièrement... Et, sinon, il y a la cup dont je parle dans mon article qui, une fois en place, nous laisse 'tranquille' pendant au moins 8 heures !

      Supprimer
  34. Je suis presque triste d'être en début de grossesse, je ne pourrai pas les essayer tout de suite. Par contre cet article tombe à point, les miennes ont déjà 7 ans et malgré l'utilisation récente de la cup, j'avoue qu'en fin de règle dans le confort de mon foyer j'ai pas envie d'utiliser la cup. Merci, pour ton article et toutes les photos pas à pas sans quoi je ne me lancerais certainement pas.

    RépondreSupprimer
  35. Bonjour !!
    Merci de partager ce tuto ! Je voulais acheter des SHL mais vu les prix je trouvais ça quand même cher et du coup cette page à résolu mon problème !!! Je vais les faire moi même y'a pas de raison :D
    Il y a juste un point que je ne comprend pas : le PUL. Où faut-il le mettre ? la face imperméable doit-elle être avant le tissu absorbant ou après? Parce que si j'ai bien compris dans le tuto c'est mis avant mais du coup je ne comprend pas comment ça peut absorber vu que l'imperméabilité bloque le passage non ? Ma logique de débutante l'aurait mis après le tissu absorbant... mais comme je l'ai dit.. je suis débutante ^^.
    Je veux bien de vos précieux conseils pour me lancer dedans =)

    RépondreSupprimer
  36. olala MAIS c'est GENIALISSIME ! Je cherchais justement comment faire mes protégés slips maison pour les utiliser en complément de ma cup.
    Avec ton article je vais y arriver, j'en ai aucun doute. Il me manque plus qu'à trouver les différents tissus dans mon armoire et/ou dans un magasin.
    Merci beaucoup pour ce partage :)

    RépondreSupprimer
  37. Joli tuto merci. :)
    Personnellement, je suis passée aux serviettes en coton quand j'ai décidé de pratiquer les couches lavables pour mon aîné. Pour les mêmes raisons : arrêter d'acheter et de jeter, et éviter tous ces produits chimiques !
    Je les ai achetées en Angleterre via un site internet. Et c'est parfait ! :)
    Peut-être que je testerais de les coudre moi-même, c'est tentant.

    RépondreSupprimer
  38. Bonjour.
    Ma fille aura bientôt ses premières règles. Elle souhaiterait que je lui couse des serviettes hygiéniques. Vos jolies confections sont-elles totalement imperméables et discrètes ? (ma fille portent des slims...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je dois d'abord féliciter votre fille pour son soutien écologique!
      Mais passons:
      Je ne vais pas vous mentir, pour avoir tester ces serviettes, avec un pantalon elles se voient. En revanche ce que vous pouvez faire au lieu de prendre des serviettes de bains classiques, c'est d'acheter des serviettes micro fibres, et d'en placer plusieurs carrés. Ces serviettes micro fibres sont ultra absorbantes et très fines, c'est donc parfait pour votre fille.
      J'espère vous avoir aidé.

      Supprimer
  39. bonjour auriez vous un patron pour des protèges tanga merci beaucoup betty

    RépondreSupprimer
  40. J'ai acheté tout le matériel nécessaire et sur votre patron le logo imprimer et enregistrer ne figure pas dans calaméo du coup je ne peux pas l'imprimer, avez vous une solution en tout cas merci pour le tuto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. avez vous réussi ? car moi aussi j'ai le meme soucis :/

      Supprimer
    2. Bonjour, même soucis impossible d'imprimer le patron. merci

      Supprimer
  41. Bonjour,
    J'ai lu tout ton article et les commentaires, mais je me pose tout de même une question :
    Combien de temps se porte une SHL? Environ 4h, comme pour les jetable, ou plus longtemps ?
    Merci pour ce merveilleux tuto ! ❤

    RépondreSupprimer
  42. Bonsoir tout le monde,

    Déjà, je voudrais dire que c'est un article top qui m'a convaincue tout de suite ! J'ai déjà réalisé une serviette pour voir si ça me convenait et je trouve ça super ! Du coup je pensais en refaire d'autres, mais par contre pour le lavage c'est un peu plus dur pour moi... Comme la serviette reste assez longtemps dans mon sac, le sang sèche et j'arrive pas trop à la ravoir (je lave à la main), y a-t'il une technique particulière pour les laver ?

    Merci beaucoup et bonne continuation dans ce joli blog :)

    RépondreSupprimer
  43. Je viens de recevoir deux cup ...j'essaie demain! Je veux en acheter une depuis deux ans au moins...bref, c'est fait et je suis contente de me lancer! Pour "compléter" ma nouvelle panoplie mensuelle, je voudrais rayer les protèges slips de ma liste de courses! Là aussi, ça fait un moment que l'idée suit son chemin mais que je tarde à me lancer. Pourtant, j'ai utilisé des langes pour ma fille et ça s'est très bien passé!
    Bref, j'ai tout ce qu'il faut à la maison et je suis couturière (c'est mon métier!) alors je vais tester votre patron pour voir.
    Qu'en est-il du séchage? Est-ce rapide avec les épaisseurs de tissu cousues ensembles? Je vais peut être réfléchir à une version avec "inserts" comme pour les couches pour gagner du temps sur ce point...je repasserai par ici vous tenir au courant!
    Un grand merci à vous!

    RépondreSupprimer
  44. Bravo!!!Je vais m'en faire cette semaine. Merci mille fois

    RépondreSupprimer
  45. Pour ma part j utilise toujours le bouclier tampon+++\serviette+++ ..jetable ! Règles "hémorragiques" donc a ce jour seule solution pour éviter les fuites !

    RépondreSupprimer
  46. Merci pour ce petit tuto !
    Comme toi, j'ai pris conscience de nombreuses choses ces derniers temps et je change petit à petit mes habitudes pour le bien de ma santé et de notre planète.
    Je débute dans la couture, et essayer les serviettes hygiéniques lavables me tente bien.
    J'aurais juste une petite question pratique : comment faire avec les serviettes lavables quand on n' est pas chez soi ? (école, travail...) Comment se changer discrètement, et surtout, où mets-tu tes serviettes "sales" durant la journée ?

    RépondreSupprimer
  47. Ca a l'air super, mais impossible de télécharger ou imprimer le patron...

    RépondreSupprimer
  48. Merci pour ce bel article, bien complet. Je n'ai pas encore testé le fait maison (il faudrait pour ça que j'aie une machine à coudre et que je sache m'en servir, mais j'y travaille!). J'ai également fait un article sur le sujet, et je me suis permise de te mettre en lien pour le DIY :)
    https://greentips.wordpress.com/2016/02/17/there-will-be-blood/

    RépondreSupprimer
  49. Bonjour les filles, je me lance et vais fabriquer mes serviettes hygéniques ! ce tuto est parfait ! je ne vois pas les patrons, serait il possible de les avoir ? merci !!!!

    RépondreSupprimer
  50. Bonjour,
    je n'arrive pas à télécharger le patron non plus. :-(

    RépondreSupprimer
  51. Voilà ce que j'ai trouvé sur le net "Depuis quelques temps tous les documents Calameo ne peuvent être téléchargés et imprimés par le public que si la personne qui a déposé le document passe à l'Upgrade payant. Le partage de document n'est donc plus possible que si le dépositaire du document passe en Upgrade à 11 euros par mois ! Donc, il faut le savoir, si vous mettez un document sur Calaméo aujourd'hui, il faudra payer 11 euros par mois pour que vos lecteurs puissent le télécharger et/ou l'imprimer."

    Est-il possible d'avoir le patron par mail??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. patron disponible via ce lien si ça peut t'aider
      http://mikalus.free.fr/doc/serviettes-lavables.pdf

      Supprimer
  52. Merci pour cet article, j'achète les fournitures et je m'y mets aussitôt.
    Cependant (je suis peut-être la seule à ne pas comprendre), quand je lis ton article, il y a 4 tissus: jersey, calicot, PUL et serviette. Et sur les photos d'assemblage il y a donc les rectangles de serviette cousus au jersey qui sont assemblés au tissu imprimé (PUL je suppose). Je ne vois que 2 tissus + serviette. D'après les explications, le calicot devrait être par dessus le jersey et les coutures serviette/jersey ne devraient pas se voir au final, non?
    Help!!

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour,
    Je m'interroge vraiment sur la place du PUL, ne devrait il pas être en dessous de la serviette contre la culotte pour éviter de la tâcher ?
    Je ne comprends pas pourquoi le placer entre le calicot et les serviettes absorbantes. Comment le sang peut il passer ??
    Bon j'avoue je suis blonde du coup j'ai du mal à comprendre !!!

    Je viens tout juste de commander des SL j'attends de pouvoir les tester et si ça me convient je verrais pour en faire (une fois que j'aurai compris !!).
    Merci pour ton tuto :)

    RépondreSupprimer
  54. Bonjour,

    Pardon si mon message n'est pas très glamour mais je me dis que ça pourrait peut-être aider quelques un(e)s d'entre nous ;)
    J'ai testé une autre utilisation bien pratique pour les serviettes que j'ai pu faire grâce à votre excellent tuto: je sors d'une grosse grippe avec des toux jours et nuits qui m'épuisaient tellement que j'avais des petits "accidents".
    Ça m'a simplifié la vie, vous n'avez pas idée à quel point!!

    (PS: J'ai ajouté une épaisseur de toile cirée et je savonne au fur et à mesure pour éviter les tâches).

    RépondreSupprimer
  55. Elles sont très jolies vos serviettes!
    Moi ça fait 9 ans que je suis passée a la coupe et j'aurai du mal a revenir aux serviettes ou aux tampons! :-)

    RépondreSupprimer
  56. domidou68

    Votre article est super et je m'en suis inspirée. Mais j'ai un souci : c'est quoi du P.U.L. ? où est ce que je peux m'en procurer, car je suis allée dans un magasin de tissus style Toto Tissus ou Mondial Tissus et les vendeuses m'ont regardé avec des yeux ronds en me demandant ce que c'était cette matière et j'ai pas sur leur répondre. Si vous pouvez me dire où en acheter, merci milles fois.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tissu imperméable souple et facile à coudre

      Le "PUL" est un tissu imperméable doux et souple. Il se coud aisément et permet de confectionner toutes sortes de produits nécessitant une imperméabilité à 100% tout en résistant aux lavages répétés.
      En particulier, c'est l'imperméable utilisé pour la réalisation de couches lavables.
      Il est aussi tout à fait indiqué pour la confection d'alèses, de bavoirs, tapis de change, protection pour siège auto ou siège bébé, housse de coussin de chaise, et plus généralement tout type de protection contre les liquides.

      PUL Oekotex : Tissu imperméable de couleurs unies, fabriqué en Europe et porteur de la certification Oekotex-100 classe 1. Cette certification prouve l'innocuité du tissu pour un contact prolongé avec la peau d'un bébé.
      ‣ version standard : tissu polyester contrecollé à un film polyurethane imperméable. Lavage max 40°C. Sèche-linge interdit.
      ‣ version enduite : tissu polyester enduit de polyuréthane imperméable. Lavage jusque 90°C. Séche-linge doux autorisé.
      (Source ArBrinic)



      Certains magasins le vendent sous le nom de Coton Enduit, Coton imperméable, Tissu imperméable ....

      Supprimer
  57. Bonjour,

    Merci pour ce partage permettant de faire du réutilisable enlevant de ce fait du pouvoir aux industriels. Merci également pour la mutualisation des savoirs. Je voulais juste dire que je n'arrive pas à imprimer les patrons. Merci de me dire comment je peux faire...
    Belle journée
    Daisy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je remets un commentaire plus haut ;)
      Lucile1357 mars 2016 à 14:48
      Voilà ce que j'ai trouvé sur le net "Depuis quelques temps tous les documents Calameo ne peuvent être téléchargés et imprimés par le public que si la personne qui a déposé le document passe à l'Upgrade payant. Le partage de document n'est donc plus possible que si le dépositaire du document passe en Upgrade à 11 euros par mois ! Donc, il faut le savoir, si vous mettez un document sur Calaméo aujourd'hui, il faudra payer 11 euros par mois pour que vos lecteurs puissent le télécharger et/ou l'imprimer."


      Autrement dit, soit tu le créé,soit tu en trouveras des tas en tapant "diy shl" sur Google ;)

      Supprimer
  58. Et sinon tu les vends? :) Je suis tellement admirative de ce que tu arrives à faire, moi je suis une quiche de mes dix doigts en couture...
    Du coup je me mettrai surement plus facilement à la cup :)
    A bientôt ;) Au plaisir de te lire!

    RépondreSupprimer
  59. Hello connais-tu un site qui vend le PUL, le calicot et le jersey ? Je ne sais pas sur quel site aller pour acheter tout cela ni dans quel magasin aller.

    Merci :)

    RépondreSupprimer
  60. Bonjour, j'aimerais me lancer dans ma fabrication mais quelques question tissus avant? Peut on utiliser des vieux bodies bébé pour le jersey? Et en ce qui concerne le calicot ça ressemble à quoi comme tissu? Peut on le remplacer par autre chose? Mon but est de faire avec les tissus que je possède... Merci d'avance pour vos réponses

    RépondreSupprimer
  61. Juste une question vite faite. Comment faites-vous pour imprimmer les patrons du site calameo qui est utilisé ici? Sinon, y a-t-il un autre endroit d'où je pourais les faire imprimer? Merci d'avance pour vos réponces.

    RépondreSupprimer
  62. Coucou !
    Je me suis lancée dans la fabrication de ces serviettes et elles me conviennent parfaitement.
    Par contre, ce que j'ai fait pour le protège slip, c'est que je n'ai pas mis de PUL:je m'en sert seulement quand je n'ai pas mes règles comme ça ça protège mes culottes des pertes blanches qui les décolorent si je n'en met pas...

    RépondreSupprimer
  63. Génial, je trouve ton tuto très bien fait.
    Et je vais peut-être enfin m'y mettre (à 42 ans ! quel gâchis toutes ces années passées).
    J'ai une question : le pul est-il la même matière que les alèses ? J'ai une alèse en fin de vie, à transformer, ça m'arrangerait que ce soit la même matière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fonctionne j'en ai fabriqué pour moi, ma sœur et même en serviette contre l’incontinence pour ma grand-mère. J'ai testé plusieurs matière pour l'isolant : un vieux rideau de douche, un vieux imperméable et une alèse, cette dernière était plus épaisse du coup elle m'a cassé plusieurs aiguilles de machine à coudre mais tout a fonctionné. Vive la récup' !!

      Supprimer
  64. j'aimerais avoir un patron pour protection homme incontinence urinaire, merci

    RépondreSupprimer
  65. Merci pour ce tutoriel! J'ai réalisé mes protections périodiques. A la place du PUL j'ai recyclé la toile de parapluies cassés. Ça fonctionne plutôt bien.

    RépondreSupprimer
  66. En voyant les serviettes Plim, je m'étais dit que je pourrais en faire moi-même mais je n'ai jamais trouvé le courage ! Franchement génial ton tuto !

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour, super tuto ! ca y est je me lance mais je n'arrive pas à imprimer vos patrons ... une astuce ?

    RépondreSupprimer
  68. Bonjour,
    Merci pour ce tuto.
    Mais pouvez-vous me dire comment faire pour imprimer le patron.
    Merci d'avance.
    Julie

    RépondreSupprimer
  69. Bonjour,

    Je me soucie du respect de la planète. Je cherche à améliorer mes conditions de vie dans ce sens-là. J'ai découvert l'existence des serviettes lavables ce soir-même et ce tuto me donne vraiment envie de coudre mes propres serviettes. Je ne vais pas tarder à me lancer, je pense.

    Merci et bravo pour cet article! :)

    RépondreSupprimer
  70. merci pour ce tuto,
    Je voulais savoir que penses-tu d'utiliser des morceaux d'alèses de lit pour la partie imperméable des serviettes ? ça me permettrai de reçycler les miennes :-)
    Merci d'avance
    Myriam

    RépondreSupprimer